Antennes Déca

Publié le par viossat denis

Dimanche 19 Mars


Je signal que je ne suis pas l'auteur de tout les montages qui composent ma page Antennes Déca.
Il est vrai que je ne mentionne pas toujours les sources que ce soit de schémas, photos, documentations,  dans ma page,(c'est une faute  de ma part) mais je reconnais néanmoins le travail des auteurs et le respecte. Si l'un des auteurs voit un problème à faire figurer ses oeuvres qu'il m'en fasse part elle sera supprimée.
L'information ne vaut-t-elle pas mieux que si elle est partagée?

ANTENNES 7 MHz

INDOOR ANTENNA for 7 mhz  from F6CYV 

Manquant d'espace pour faire mon 5 bdxcc, j'ai créé cette petite antenne indoor pour le 7 Mhz et je l'ai installée dans le grenier du QRA.

Cette antenne peut ainsi permettre aux OM's qui manquent d'espace pour installer des aériens de dimensions correctes de trafiquer sur cette bande. 

Bien entendu, cet aérien n'est qu'un compromis, mais cela m'a quand même permis de contacter sans trop de difficulté, les stations françaises et européennes et par bonne propagation de réaliser de très beau DX sur cette bande des 40 mètres.

Au total plus de 150 pays ont été contactés grâce à cette antenne.

L'antenne est constitué de fil émaillé 20/10ième.
Les 2 selfs sont constituées de 18 spires de fil émaillé 20/10ième, espacées les unes des autres de 20/10ième.
Le diamètre des selfs est de 7,8 centimètres.

  

L'attaque au milieu du dipôle s'effectue avec un coaxial télévision de 75 ohms.
Un balun de rapport 1/1 serait recommandé pour une adaptation correcte du câble coaxial au dipôle.

Il n'est pas nécessaire d'utiliser un coupleur,  il suffit de régler la longueur des deux extrémités du dipôle de façon à avoir le TOS le plus bas sur 7.050 mégahertz et surtout faire attention à ce que les 2 côtés du dipôle soient de longueur identique.

Il serait peut être intéressant d'essayer de réaliser cette antenne en tubes d'aluminium, de la placer sur un pylône avec un rotor et de bénéficier ainsi de l'effet directif.


ANTENNE VERTICALE
MONOBANDE 7MHZ

PAR F1RFM


ANTENNES 14 MHz

UNE ANTENNE E.H. TOUTE SIMPLE Par F5IXU

Une réalisation très simple, qui reste tout de même expérimentale permet de se faire une idée sur le fonctionnement des antennes EH.
Le schéma électrique ci-dessous montre une antenne EH avec une simple bobine et pas de condensateur.

Aucun réglage,le nombre de spires de la bobine est a respecter en fonction de la fréquence.
J'ai réalisé 3 antennes de ce type,et je peux dire qu'elles fonctionnent très bien.La photo de gauche représente l'antenne pour le 14MHZ et celle de droite une réalisation pour le 28MHZ.Une boite de couplage de construction maison permet "d'accorder" sans difficulté ce type d'antenne.Aucun problème de QRM ou de perturbation n'est a signaler,je trafique avec ces antennes à moins de 3 mètres d'un téléviseur en fonctionnement.J'ai tout de même amélioré les risques en branchant sur la tresse du coax la masse environnante formée par la bordure métallique de ma terrasse.Le schèma se passe de commentaire.
Concernant la réalisation,le tube utilisé est l'IRO de 25mm blanc/gris utilisé par les électriciens,le fil de la bobine monobrin 2,5mm² isolé (chutes de chantier),les cylindres sont en tube de cuivre de 22mm.A noter que le tube de cuivre de 22mm pénêtre parfaitement à l'intérieur du tube plastique de 25mm ce qui facilite grandement l'assemblage.Pour ce travail,le coupe-tube sert a couper le cuivre mais également le tube plastique (ça marche très bien).Un tableau donne les caractéristiques des bobines à utiliser en fonction des fréquences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TABLEAU A UTILISER POUR LE CHOIX DES BOBINES:
28.300........16 spires sur tube de 25mm
24.950........21 spires sur tube de 25mm
21.450........30 spires sur tube de 25mm
14.250........13,5 spires sur tube de 50mm

NOTA:

NOTE SUR LES RETOURS POSSIBLES DE RF :
Toutes les antennes de petites dimensions ont tendance à produire de la RF,surtout sur la BF si l'écoute se fait au casque,il est possible que l'on "s'entende parler" (hi....).Il existe des trucs pour éviter ce genre de désagrément,j'ai essayé les perles de ferrite placées sur le coaxial au niveau du coupleur et le résultat est surprenant,3 cylindres de ferrite du genre utilisé en micro-informatique font l'affaire ,pas de problème à l'émission.

 

 

 

 

 

 

 


CONSTRUCTION D'UNE ANTENNE ISOTRON PAR F5IXU



LE MATÉRIEL:
Très content de mon ISOTRON commerciale pour le 20 mètres, j'ai décidé de construire une telle antenne, pour des raisons économiques et surtout pour essayer de voir, de comprendre et de parfaire cette curiosité qui nous anime. Afin de réaliser une antenne ISOTRON à peu de frais, à part la fiche SO239 le reste provient de récupération de chantier: un tube de PVC "gris" de diamètre 32 mm, du fil mono conducteur gainé diamètre cuivre 2mm (3mm avec la gaine),deux manchons pvc pour tube de 32mm, deux disques métalliques "disques durs hs par exemple"diamètre 13cm, des outils pour couper et percer le plastique, de la colle époxy et c'est tout ce qu'il faut pour entreprendre la construction d'une antenne ISOTRON.

J'ai construit une antenne pour le 14mhz ainsi j'ai pu établir des comparaisons avec la réalisation commerciale, le résultat des tests est simple = l'une vaut l'autre. Concernant le schéma électrique de l'antenne, sa simplicité rappelle celui de l'antenne EH toute simple, à la place des cylindres deux disques alu, une bobine et une fiche SO239.Le principe de fonctionnement de cette antenne est identique à l'antenne EH (voir théorème de POYNTING).
Une particularité est à observer, c'est le fait de pouvoir régler la bande passante de l'antenne par la manœuvre du disque supérieur. On retiendra tout de même que le fonctionnement idéal est obtenu en ayant une distance entre les disques égale à un diamètre.


DESCRIPTION DE LA RÉALISATION : 

Le tube de PVC que l'on observe supporte à sa base la fiche SO239 destinée au raccordement du câble coaxial, la partie centrale ou âme du coaxial traverse perpendiculairement le tube afin de former la bobine, le nombre de spires de cette bobine est variable et dépend de la fréquence de résonance désirée, les spires sont serrées et collées. Cette bobine rejoint la base du disque inférieur par l'intermédiaire d'une fixation classique (boulon + écrou + rondelle éventail),il est nécessaire de bien gratter la surface du disque afin d'assurer un bon contact électrique. Le disque inférieur est situé au plus près (environ 2 cm) de la bobine, le disque est collé sur un manchon (réducteur PVC 32/40),lui assurer une fixation très solide, bien veiller à ce que le disque soit fixé de manière à ce que sa position soit parfaitement parallèle au disque supérieur qui lui sera MOBILE.
Concernant les manchons :bien choisir des manchons diamètre intérieur= 32mm,exterieur=40mm,prévoir de retailler les chanfreins internes de façon à ce que ceux-ci coulissent parfaitement sur le tube de 32mm.
La masse ou partie reliée à la tresse du coaxial est quand à elle reliée directement au disque supérieur, le fil passe au centre du tube et se trouve éloigné au mieux par l'utilisation d'un petit tube en fibre de verre diamètre 7mm creux et maintenu bien au centre de la pipe par des bouchons, la photographie montrant le haut de l'antenne ainsi que la sortie du câble se passe de commentaires, es mêmes remarques sont à respecter pour le disque supérieur c'est à dire:fixation du câble efficace, bien gratter la surface du disque et assurer le parallélisme parfait entre les deux plateaux.
Il est conseillé de relier la masse de l'environnement (bordure métallique de balcon, ou autre structure...) à la "masse" de l'antenne par une petite fiche banane, cet artifice permet d'améliorer l'écoute d'une part et d'offrir à l'antenne un contrepoids.
Cet ensemble formé d'une bobine et d'un condensateur constitue un circuit calculé pour une fréquence bien précise, je joins les valeurs que j'ai obtenu sur le tableau situé sur le lien en fin de page.

CONSEILS DE RÉGLAGE :
Tout comme les antennes EH, l'utilisation d'un pont de bruit ou autre analyseur sera d'une grande utilité, il convient d'obtenir le meilleur ROS pour la bande choisie en ayant XC=0 , XL=0 , R=50 ohms. Ces valeurs sont facilement obtenues en jouant sur la valeur de la self et de la capa. Agir progressivement, noter la progression, prévoir pour le disque supérieur une possibilité de réglage en hauteur assez importante (20cm),et recouper par la suite l'excédant de tube, remettre le câble de liaison du disque à sa valeur la plus courte une fois l'antenne réglée. La distance entre les deux disques est optimale en ayant comme valeur celle du diamètre d'un disque, l'accord sur la fréquence choisie devra se faire en retouchant progressivement la valeur de la bobine, demi-spire par demi-spire , voir même par 1/4 de spire si nécessaire. Les valeurs données sur le tableau suivant sont le résultat de nombreuses heures d'expérimentation et d'essais, le nombre des spires ainsi que la distance séparant chaque disque sont notées en fonction des mesures obtenues avec le pont de bruit PALOMAR RX100 (antenne située intra muros).
Les fréquences indiquées permettent de "faire son choix" que vous soyez: RADIOAMATEUR, SWL, ou adepte de la CB, ces valeurs vous permettrons de réaliser une antenne ISOTRON à peu de frais. Il est possible que votre environnement soit un peu différent du mien, mettez quelques spires de plus pour commencer. La longueur de coaxial qui relie mes antennes à la terrasse est de 10ml,j'ai observé dans certains cas d'expérimentation une longueur différente faire varier les réglages, à ce titre je mesure mes antennes à la station, ainsi le pont de mesure prend en compte également la ligne de transmission et le résultat mesuré sera celui qui est effectivement présenté à l'émetteur. Il est possible d'utiliser une boite d'accord pour affiner le réglage de cette antenne tout est question d'environnement.

------------------------------------------------------------------------

L'EXPÉRIENCE DE F6BQU.

Intéressé par mes antennes , Luc Pistorius "F6BQU" (le Monsieur des kits sur Mégahertz) a réalisé cette antenne, il m'a communiqué les résultats très encourageants qu'il a obtenu avec son antenne pour le 10MHZ.

L'antenne est située dans un grenier à 1.5ml du plancher.(voir photo).
Tube PVC de 32mm
Manchons de 32/40 mm
Diamètre des disques = 20cm
Espacement entre les disques = 20cm
Self à 20mm au dessous du disque inférieur
61 spires en fil de 2.5 gainé
Émission de 100W avec des reports de 59 à 59+ sur toute l'EUROPE.
Bande de fréquence 30ml-10MHZ

Les observations effectuées par Luc permettent de dire que le meilleur champ est obtenu en ayant l'écartement des disques égal au diamètre d'un disque (comme pour les EH),et il convient d'agir sur le nombre de spires c'est à dire modifier la self pour accorder l'antenne.
Pour travailler à des fréquences inférieures à 14 mhz, Luc a confectionné des disques de 20cm de diamètre et il envisage la construction d'une antenne de ce type pour le 40 mètres avec des disques de "30 cm" de diamètre.
Il reste encore beaucoup de choses à découvrir dans ce domaine, l'expérience des uns, les essais des autres, les échecs, les joies, tout ceci est passionnant, continue de nous animer à peu de frais et fait du radioamateurisme un domaine de recherche permanent.




ANTENNES 28 MHz

Un nouveau cadre magnétique 27-28 MHz Par F6BCU

Au début de l'année 2002 nous avions construit en relation avec F6GFN deux modèles d'antennes magnétiques sur la bande des 2 mètres. La pièce critique sur ce type d'antenne reste toujours le condensateur variable d'accord qui se trouve situé au point chaud de l'antenne, zone où l'impédance est la plus élevée et la tension développée très importante. Nous avions détourné le risque d'amorçage entre les lames du condensateur variable, en fabriquant un modèle * home made * qui nous donna toutes satisfactions après essais jusqu'à 25 Watts HF.

Dès juin 2003 nous commencions l'étude et la fabrication d'un nouveau modèle d'antenne magnétique centré sur les bandes 27 et 28 MHz. Une excellente propagation sur ces bandes dues aux chaleurs caniculaires de ce mois de juin 2003 a permis de tester cette antenne notamment sur des Skips courts de 1000 km entre différents points de France du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest. L'utilisation d'une Beam W8JK spécifiquement bi-directionnel, servant de référence en réception, et la synthèse des différents essais permettent d'affirmer que cette antenne magnétique présente des performances remarquables tant à l'émission qu'à la réception. L'antenne cadre magnétique était située à nos côtés dans la station ; d'une main nous avions les commandes du transceiver et de l'autre les réglages de l'antenne cadre magnétique.

Construction du cadre 1ère Version (figure 1):

Les dimensions de l'antenne correspondent à un judicieux choix de la possibilité de couverture de l'antenne tout en conservant de bonnes caractéristiques de coefficient de surtension inhérentes à ce type d'antenne magnétique. La photographie N°1 détaille le condensateur variable que nous avons utilisé il fait exactement 50 pF de marque ARENA, axe sur roulement à bille inter-lame de 5/10ème de mm. La couverture de l'antenne va de 52 à 24 MHz. Les lames de profil ½ circulaire permettent de déterminer en fonction de l'angle de fermeture grosso-modo la valeur de la capacité en fonction de la bande couverte. A titre indicatif nous avons respectivement :

  • Bande des 50 Mhz 5à 6 pF

  • Bande des 27 à 28 MHz 25 à 30 pF

  • Bande des 24 MHz 40 à 50 pF

Dimensions du Cadre :

Sur les photographies 1, 2, 3 remarquer l'évolution du montage du condensateur variable. Le modèle de 50 pF ARENA a servi à la base de nos essais. Il fonctionne très bien pour l'écoute en réception mais le faible espace entre les lames 5/10èmes de mm limite la puissance d'utilisation en émission. Le maximum HF admissible est de 5 W en CW/QRP.

Concernant la version 2 ou définitive la photographie 3 fait bien état de l'ouverture de 2 cm et présente le système de condensateur variable papillon et démultiplicateur à billes au 1/6ème de la version définitive.

Le condensateur variable est soudé aux extrémités des tubes à l'aide d'un fer à souder d'au moins 100 watts. L'opération de soudage terminée la rigidité est très suffisante pour faire tourner les lames du condensateur variable de l'antenne fixée sur son support sans aucune flexion. Et nous obtiendrons un carré de 42 x 42 cm comme sur la figure 1 et la photographie de présentation du cadre en tête de l'article.

Fixation de l'antenne :

Une patte métallique épaisse ( cuivre de 2 mm) en équerre de 3 x 4 cm à la base et de 4 cm de hauteur est soudée sur le tube à son milieu. Un trou de diamètre 5 mm permet le serrage par boulon sur un trépieds photo dans notre cas.

Prise antenne, couplage et accessoires :

Une prise type SO239 de châssis en série avec un condensateur ajustable " Transco " à air de 3-30 pF et une boucle de diamètre 15 mm en fil isolé sous plastique de 2mm de Ø forment le circuit primaire de couplage et d'attaque basse impédance 50 Ohms ; voir les figures 2 et 3 suivantes.

Retour sur la 1ère version :

Le choix que nous avons porté sur un condensateur variable ARENA de 50 pF pour les premiers essais sont dus à certains critère :

  • Le marquage de la capacité de 50 pF

  • L'utilisation d'un palier à bille pour assurer la rotation des lames et la commande ultra douce de la rotation.

Sans précautions particulières : pas de démultiplicateur et nous avons pu dégrossir les premiers réglages qui néanmoins restèrent " acrobatiques " mais ouvrirent rapidement la voie sur la version 2, la définitive.

Étude de la version 2 définitive:

La difficulté rencontrée lors des réglages et la nécessité d'un accord très précis sur la fréquence de travail en émission ou en réception, imposent l'utilisation d'un démultiplicateur épicycle à billes de rapport 1/6ème qui vient résoudre tous les problèmes d'accord précis. La photographie N°3 : vous présente le montage de fixation du démultiplicateur réalisé par l'auteur en époxy cuivré simple face et soudure à l'étain.

Le cadre posé sur son trépieds, reste suffisamment rigide pour que la manœuvre du bouton commandant la rotation du condensateur variable soit possible sans torsion du cadre et sans blocage du système de rotation du trépieds.


Choix du Condensateur variable : (figure 2)

Nous reviendrons sur les conseil de F6GFN qui préconise le condensateur variable du type papillon. Pour le 27/28 MHz la capacité est de l'ordre de 25 à 30 pF. Nous possédions un condensateur variable papillon récupéré d'un vieux P.A. 144 MHz à tube QQE 06/40.

L'interlame fait 1 mm et permet un trafic avec une puissance HF max de 15 Watts sur 28 MHZ en CW. Pour une puissance plus élevée un arc électrique existe et s'amorce entre les lames par un claquement sec. ( les émetteurs n'aiment pas l'arc qui détruit tous les réglages ).

Réglages et circuit de couplage :

Nous préférons le circuit de couplage au cadre par transfert magnétique et boucle de 15 cm de diamètre. Le condensateur de couplage est un TRANSCO de 30 pF maximum son réglage est environ au ¾ de sa capacité totale. Il se règle avec une clé isolante ou un corps de stylo bic.

Méthode de réglage du ROS :

Entre l'émetteur et l'antenne cadre nous insérons un ROS mètre et environ 6 mètres de câble coaxial 50 Ohms de diamètre 6mm ( câble de CB).

  • Régler le CV papillon au maximum de bruit de fond sur la fréquence choisie (28.025) bande des 10 m par exemple

  • Régler l'ajustable TRANSCO à ½ course

  • Passer en émission en FM ou AM ou CW avec 2 watts HF max. Tourner doucement le CV papillon le ROS diminue ; rechercher le minimum

  • Chercher un nouveau minimum en vissant l'ajustable TRANSCO

  • Par retouches successives le ROS tombe à 1/1, vous pouvez augmenter la puissance HF à 10 watts en CW

S'il vous arrive de faire de la CB les réglages sont identiques sur 27 mais ne pas dépasser les 5 watts HF en porteuse AM, 10 watts en FM et 10 watts en SSB.

Augmentation de la capacité du CV papillon :

De base la capacité du CV papillon était légèrement trop faible et notre résonance lames fermées était au max sur 30 MHz. Le problème vu la forte isolation du CV est l'impossibilité de souder une capacité ad hoc aux bornes du CV. Nos anciens calculaient les capacités en centimètre de torsade par Picofarad . Une paire 7 à 8 cm de fils Ø 2mm isolés sous plastique (épaisseur 1 mm) et torsadés font l'affaire. L'accord est désormais possible jusqu'à 26 MHz (voir photo N° 7).

Remarque :

F6GFN attirait notre attention sur de possibles retours HF au moment des réglages. Le couplage magnétique sous 50 Ohms isole l'antenne de toute liaison électrique avec le cadre qui fonction en haute impédance et évite les courants de gaine. De ce côté nous n'avons rencontré aucune difficulté.

Conclusion:

Le 23 juin 2003 la canicule était très forte et nous avons pu faire de l'écoute avec le cadre magnétique réglé sur 27.430 à 27.490 et l'écoute de la SSB de la bande CB francophone. Les stations du Sud comme du Nord passaient entre 18 et 19 heure locale entre 58 et 59 sur le cadre et +10 avec notre Beam W8JK. Le cadre était disposé dans notre Shack à côté de nous au rez-de-chaussée. L'effet directif sur le tranche du cadre est très précis.

La question posée était de savoir pourquoi nous n'étions pas à l'écoute sur 28.000 ? Il n'y avait personne ! HI !

La différence en réception entre la Beam et le cadre varie de 10 à 20 dB en moyenne c.a.d. environ 2 à 3 points, mais ça fonctionne très correctement. La bande passante est étroite +/-20 KHz à droite et à gauche de la fréquence centrale, pour un ROS de 1.5 à 20 KHz (ça monte très vite).

Ce cadre est aussi exploitable sur 50 MHz sans retouche de ses dimensions et l'augmentation de la capacité du papillon à 70 pF présage de la couverture du 21 MHz. Nous avions parlé dans un article précédent de " l' antenne magnétique de F5NAH + " ; son périmètre était d'environ 1.80 m pour couvrir le 20 m . Nous envisageaons un nouveau cadre faisant 50 cm au carré qui serait suffisant pour la couverture de 14 à 30 MHz avec une capacité de condensateur variable d'environ 100 pF maximum, valeur conseillée par F6GFN.

C'est une antenne simple et facile et peu onéreuse à construire, d'un excellent rendement. Elle est le complément très utile en QRP/CW de 14 à 30 MHz de toute station portable.


ANTENNES VHF/UHF

ANTENNE MOBILE VHF UHF Par F8BYC

En voilà pour votre argent.... 1 PL et un bout d'inox.
Le dessin n'est pas nouveau, les archives nous indiquent "F8ZV-B.POTTIER JUIN 93" Notre amis Hervé F6RDL en à réaliser plus de 50 pour tous ses amis, maintenant c'est à votre tour. ses performances ne sont pas négligeable en rapport à sa taille, l'essayer c'est l'adopter, sans autres commentaires. Petite précision la partie haute de la pl doit être sciée 1mm avant le filetage, les 4 trous ont été bouchés au scotch avant de la remplir de résine. toutes les cotes sont en millimètres

 


Boucle magnétique Par F1RFM

ANTENNE POUR 145 MHZ

ENCOMBREMENT FAIBLE

GAIN 2 DB

BIDIRECTIONNELLE

POLARISATION HORIZONTALE

  1/2 lambda capa pf
432 2 * 16 cm 10 pf
145 2 * 47 cm 30 pf
50 2 * 140 cm 100 pf
28 2 * 250 cm 150 pf

Doublet replié Par F1RFM

Onde entière


UNE ANTENNE 144 MHz DE POCHE Par F3WM

Avant propos:   

Les transceivers portatifs "handy talky" sont des appareils très pratiques pour trafiquer en portable, que ce soit en vacances ou en randonnée pédestre. Ils ont en commun un défaut majeur : leur antenne "merguez" d'origine est inefficace, un simple dipôle fait beaucoup mieux.

Ceci m'a conduit à rechercher une antenne simple, facile à construire et pouvant être transportée dans un bagage à main, dans un sac à dos ou même dans la poche, tout en procurant de meilleures performances. Mon choix s'est finalement porté sur une antenne souple de type dipôle entièrement réalisée en câble coaxial. Elle peut être roulée, pliée et emballée sous un faible encombrement. Utilisée suspendue, donc en polarisation verticale, elle est omnidirectionnelle et permet de trafiquer sur des relais qui seraient autrement inaccessibles.

Principe:

La Fig 1 représente un dipôle alimenté en son centre par une ligne coaxiale. Ce montage est simple et donne de bons résultats bien que l'adaptation ne soit pas parfaite car les transceivers sortent en 50 ohms alors que l'impédance au centre a d'un dipôle est d'environ 73 ohms. Si le feeder est court, les pertes sont négligeables.

 

pocket.gif

 

On peut imaginer de réaliser le dipôle comme sur la Fig 2. La partie a - b de la surface externe de la tresse du coaxial constituant l'un des brins du dipôle. Le problème réside dans le fait que la tresse du coaxial ne se limite pas en b et ne définit donc pas la longueur lambda / 4 dont nous avons besoin. Ce montage ne constitue donc pas une antenne et les tests effectués avec un analyseur d'antennes le démontrent sans appel.

La solution consisterait à insérer un circuit résonant LC parallèle (circuit "bouchon" ou trappe, Fig 3) dans la partie externe de la tresse du coaxial tout en assurant la continuité de la partie interne vis à vis des courants aux fréquences considérées. Pas simple me direz-vous.

Pourtant il existe un moyen d'une simplicité déconcertante. Il suffit d'enrouler le coaxial de façon à constituer une inductance localisée, la capacité répartie entre les spires contribuera à assurer la résonance. L'accord parfait est alors une affaire de dimensions géométriques. Le conducteur axial et la surface interne de la tresse continuent à assurer leur rôle de ligne de transmission. Dans la mesure où le rayon de courbure de la ligne est grand vis à vis de la distance entre les conducteurs interne et externe, il n'y a pas de changement notable de l'impédance caractéristique.

Réalisation:

  1. Couper une longueur de 2,50 m de câble coaxial RG58/AU.
  2. A partir d'une extrémité faire une marque à 470 mm (a1 sur Fig 4), un flacon à bille de correcteur blanc de bureau est tout indiqué pour cela.
  3. Faire une autre marque à 940 mm (b1 sur Fig 4)
  4. Retirer l'isolant externe et la tresse sur toute la partie B, laisser en place l'isolant interne
  5. Couper dans du tube PVC pour plomberie ø extérieur 32 mm, une longueur suffisante pour confectionner la pièce H, Fig 5 . Le bobinage comportera 4,6 spires, d'où la position des perçages ø 5,5 espacés de 20 mm sur la génératrice et de 1656° sur la circonférence, soit 36° au delà de la génératrice opposée. Effectuer un chanfrein des perçages à la lime ronde douce. Cette opération est très importante car elle facilitera le glissement du câble dans les trous et le serrage des spires.
  6. Introduire par l'intérieur du tube l'extrémité dénudée du câble dans le trou inférieur h2, tirer une longueur suffisante puis enrouler les 4,6 spires avec beaucoup de mou, enfin passer l'extrémité dénudée dans le trou supérieur h1, de l'extérieur vers l'intérieur du tube.
  7. Positionner la marque b1 au niveau du trou supérieur h1. Puis faire glisser délicatement le câble dans le trou inférieur h2 en resserrant progressivement les spires. Ainsi réalisé ce bobinage est très robuste et ne nécessite aucune autre fixation.
  8. Installer une fiche BNC en G.
  9. Installer une longueur de 50 mm de gaine thermo-retractable en C.

Mise au point et réglages:

Suspendre l'antenne, l'extrémité dénudée étant à environ 2 m du sol. Chercher l'accord pour un minimum de ROS et raccourcir l'extrémité dénudée par tranches de 5 mm jusqu'à obtenir ce minimum en milieu de bande. Ne pas perdre de vue que le ROS ne sera jamais inférieur à environ 1,3 par suite de l'adaptation imparfaite évoquée ci-dessus dans "Principe". Il va sans dire qu'un petit analyseur d'antennes, genre MFJ-259 ou équivalent, est l'instrument idéal pour effectuer ces réglages.

Les réglages terminés on peut souder une cosse en A de façon à pouvoir suspendre plus facilement l'antenne au moyen d'un lien isolant. Ne pas oublier de raccourcir d'abord l'extrémité A d'une longueur égale à la longueur dont dépassera la cosse hors soudure ou sertissage.

Résultats:

J'ai obtenu un ROS de 1,3 à 145,000 MHz et inférieur à 1,5 de 143,500 à 147,000 . On voit que la largeur de bande est amplement suffisante. En écoute, cette antenne, comparée à l'antenne d'origine, fait gagner plusieurs points sur le bargraphe / S mètre. Bien que ceci ne constitue pas réellement une mesure, le gain est évident. Le poids de cette antenne est de 105 grammes seulement.

Remarques:

J'ai réalisé une autre antenne en partant d'une longueur de 3,90 m de câble. Les résultats ont été les suivants : ROS minimal de 1,3 à 143,800 et inférieur à 1,5 de 141,800 à 146,500 . Son poids est de 159 grammes.

Un quart d'onde théorique à 145,000 MHz devrait faire 517 mm. On voit que les longueurs des parties B et D sont plus faibles, donc le coefficient de vélocité est inférieur à 1. Cela est du à la présense de l'isolant interne du coaxial sur la partie B et de l'isolant externe sur la partie D et aussi au fait que l'on est pas en espace libre théorique. Pour calculer des antennes pour d'autres bandes, considérer que les longueurs initiales des parties B et D ,en mm, sont voisines de 68000/F, avec F exprimé en MHz.

Rolf Brevig, LA1IC a effectué sur ce type d'antenne des travaux dont je me suis en partie inspiré. Il avait aussi décrit une réalisation de cette antenne pour la bande 50 MHz en partant d'une longueur initiale de 728 cm. Il utilisait 11,8 spires sur un mandrin ø 50 mm.


Antenne MOXON VHF

Par F1RFM

http://f1rfm.free.fr/frameleftbottom.htm

Plan de L'ALIMENTATION

Alu de 6.5 mm de diamètre pour les éléments (récupération fils mt EDF)

Boom de 15*15 mm (boom tv) 40 cm de long environ

Alimentation directe avec du rg 58 c/u ou kx 15 sur bnc

Gain avant 6 dbd (eznec)

Gain av/ar 20 dbd

Atténuation latérale 40 dbd

ROS =1.15 au minimum (144.300) pour les cotes ci-dessus

Réflecteur isole du boom (plexiglas ou autre)

------------------------------------------------------------------------------

Générateur pour création de moxon

Différents Modèles de montages Moxon

figure 2

Figure 2

figure 3

figure 4

Figure 5

figure 6


Publié dans Logiciels SSTV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article