titre automatique

Publié le par viossat denis

Bonjour Guillaume,

Le fumeux "balun magnétique" a déja suscité quelques réactions depuis
sa sortie.

Les meilleures réponses ont été fournies par des OM connus pour leurs
compétences en la matière, soit dans la presse spécialisée -
essentiellement anglo-saxonne, soit sur le forum
rec.radio.amateur.antenna.
Je ne sais pas pendant combien de temps il est possible de consulter
les archives via dejanews par exemple, mais cela remonte à au moins
deux ans.

J'ai, pour ma part, déja réagi plusieurs fois sur le newsgroup
français et sur ce sujet.

Vous pourrez aussi trouver un avis et les indications pour le réaliser
vous-même dans MEGAHERTZ Magazine n° 200 de novembre 1999, pages 74 à
77.

Sachez tout de même que :

le "balun magnétique" en question n'est ni un balun, ni magnétique.
C'est simplement un transformateur HF, en principe large bande, de
rapport 1:9. Il est moins large bande qu'il ne le prétend, il est
largement sous-dimensionné dans les composants utilisés (tore et fil
électrique) et sa réalisation ne correspond pas aux critères de
qualité requis pour un montage HF sérieux devant supporter des
tensions et intensités HF importantes.

En fait ce montage existe depuis fort longtemps et est destiné à être
utilisé pour des antennes DE RECEPTION. Le fondateur de ZX Yagi,
Hollandais et sympathique personne au demeurant, était d'abord un bon
commerçant et un membre du club cibiste italien Alfa-je ne sais plus
quoi ... avant d'être un technicien.

Quoi qu'il en soit, malgré ce tableau à priori décourageant, il reste
possible d'effectuer des QSO avec cet accessoire qui, il faut le
reconnaître, a le principal avantage d'être vendu à un prix
raisonnable bien que la clientèle visée soit généralement prête à
acheter pratiquement n'importe quoi et à n'importe quel prix si le
vendeur sait lui faire les yeux doux :-)

Toutefois, puisqu'il s'agit d'un simple transformateur
asymétrique-asymétrique (donc un UN-UN et non un BAL-UN) de rapport
1:9, il est souhaitable de réfléchir un peu avant de l'utiliser
n'importe comment :

- L'émetteur fonctionnera à peu près bien si l'impédance qu'on lui
présente est voisine de 50 Ohms et n'est pas très réactive. Ce qui
veut dire que du côté antenne, l'impédance devra, à la fréquence
d'utilisation (important!), être voisine de 9 fois 50 ohms, soit 450
Ohms ... et pas très réactive si possible aussi.

- Pour qu'une antenne soit très peu réactive, il faut qu'elle soit
résonante ou presque, donc que le fil fasse soit un quart-d'onde soit
une demi-onde à la fréquence d'utilisation,
        * sachant que dans le premier cas il faudra utiliser un
contrepoids ayant aussi une longueur d'un quart-d'onde. Mais au milieu
de deux quart-d'ondes, donc d'un dipôle classique alimentée au centre,
l'impédance est basse, et diviser environ 70 à 150 Ohms (pertes
incluses) par 9, celà donne environ 8 à 17 ohms et c'est à
déconseiller car le courant HF sera extrêmement élevé (le "non-balun"
est notablement sous dimensionné et les pertes seront élevées), mais
aussi car il sera nécessaire d'utiliser une boite de couplage -
généralement la boite de couplage automatique des transceivers
modernes- pour remonter aux 50 Ohms requis par l'émetteur, là encore
avec un courant HF très élevé et dangereux pour le matériel.  
        * dans le deuxième cas, cela peut mieux convenir, toutefois,
l'impédance sera généralement notablement plus élevée que 450 Ohms et
l'impédance présentée au transceiver sera donc bien plus élevée que 50
Ohms. C'est toutefois moins grave car jusqu'à 150 ou 200 Ohms, la
boite de couplage automatique fonctionnera à peu près bien.
        * dans tout autre cas (fil de longueur quelconque ne
s'approchant pas des deux cas précédents), l'impédance sera très
certainement inappropriée car très réactive.

En fait, la meilleure solution serait d'utiliser un fil multiple
entier d'une demi-onde à la fréquence d'utilisation (remarquez que de
ce simple fait le "non balun-non magnétique" ne permet pas de réaliser
une antenne filaire fonctionnant correctement en émission de 3 à 30
MHz!!) et de trouver un point où l'impédance serait aux alentours de
400 à 500 Ohms. Ce point existe et est situé à environ 25% de la
longueur totale à partir d'une extrémité.

Il reste maintenant quelques problèmes mécaniques. Le Zeta-truc
n'offre qu'un point de connexion pour l'antenne. Si on installe notre
fil de 0,75 lambda à cet endroit, où connecter le 0,25 lambda qui est
nécessaire ? En général, il faut se contenter de la masse de la prise
PL 259 du câble coaxial partant vers l'émetteur.

D'un point de vue fonctionnement en tant qu'antenne et son
rayonnement, il ne faut pas oublier :
- qu'une antenne fonctionne mieux quand elle est dégagée de tout
obstacle et le plus haut possible. Or le zeta-truc est une incitation
au travail baclé du genre vite-fait, vite accroché, vite "sur l'air".
- qu'un câble coaxial doit cheminer si possible dans la zone de champ
électrique minimum de l'antenne afin d'être le moins possible le siège
d'un courant de gaine.
- conclusion : la disposition à préférer sera la même que pour un
dipôle ou une FD4 asymétrique, le fil rayonnant en hauteur,
éventuellement disposé en "V" horizontal, ou incliné de manière
symétrique, à partir d'un mat central où sera accroché le "truc" et
1/4 de la longueur d'un côté, 3/4 de l'autre, le câble coaxial
descendant perpendiculairement par rapport au plan formé par les deux
fils pour limiter le courant de gaine indésirable. Mieux encore
insérez cette fois un VRAI balun fonctionnant en courant, qui peut
être simplement réalisé en bobinant le câble coaxial sur un diamètre
acceptable pour son angle de courbure (25 à 50 cm de diamètre) avec 5
à 10 spires tenues avec des colliers nylon et placé au plus près du
transformateur 1:9 ou encore 1/4 d'onde plus loin. (donc emplacement
dépendant, là encore de la fréquence d'utilisation!).

N'oubliez pas : ceci ne constitue pas une antenne multibande, même si
votre boite d'accord vous permet d'obtenir un ROS "apparent" de 1:1 à
la sortie de l'émetteur sur plusieurs bandes ...

Enfin, si vous accordez quelque crédit aux explications ci-dessus,
vous envisagerez aussi la possibilité de réaliser vous-même le dit
"machin" : en effet, vous pourrez utiliser du fil émaillé (pas de fil
sous plastique) de gros diamètre (1.5 à 3 mm, OUI, même en QRP!) et un
support digne de ce nom. Nul besoin de ferrite à partir de 7 à 10 MHz.
Un tube en bon isolant HF d'un diamètre allant de 30 à 60 mm suffit.
Pour les fréquences inférieures à 10 MHz, vous pouvez ajouter quelques
tours de fil en plus, toujours sans ferrite, mais il sera difficile de
dépasser alors le 20/25 MHz. A vous de choisir ...
Si vraiment vous voulez utiliser une ferrite pour élargir la bande
passante du transformateur, utilisez soit des ferrites US de chez
Amidon (type 43 ou 61) soit européennes de chez Philips (4C6, par
exemple). Laissez les machins d'origine douteuse et non prévus pour
une utilisation dans des transformateurs HF de côté ... à moins que
vous ayez accès à du matériel de mesure pour faire des essais (un
petit analyseur de spectre avec tracking et un petit analyseur de
réseau sont parfaits pour aller vite ... mais ce n'est plus
précisément de l'amateurisme).

De toute façon, je le répète une troisième fois, ce système ne permet
pas d'obtenir une antenne multibande efficace, mais une antenne QUI
PEUT EVENTUELLEMENT fonctionner correctement (c'est à dire rayonner de
la HF!!) sur quelques fréquences.  

Il n'y a pas de miracles en matière d'antennes HF. Il n'y a que de
l'incompétence à des degrés divers ... ;-)

Ah, encore une petite chose :
-----------------------------
Puisque vous voulez faire du portable et que vous aurez une canne à
pêche, plutôt que d'utiliser un zeta-truc qui vous obligera presque à
coup sûr à utiliser aussi une boite de couplage, sans garantie de
faire beaucoup de QSO, utilisez plutôt la canne comme mât central et
installez un dipôle positionné en "V" (comme des haubans), réalisé en
fil assez léger (portable oblige) avec des points de coupures aux bons
endroits dans chaque brin (un domino ou une fiche banane). Il vous
faudra déconnecter de chaque côté la longueur "en trop" pour la bande
à utiliser, mais ce n'est pas bien long à faire ...

 

>Mon but et d'avoir mon qrp de poche sous le bras gauche, le manip entre
>les dents et l'antenne dans la main droite...
>et hop direction un endroit sympa en bord de bassin d'arcachon bien
>sauvage, pres de l'eau..  je m'installe et je trafique..
>donc pour utiliser sur 40 m et 80 un long fil et se balun serait-il la
>solution ??? .

Ce n'est pas la bonne méthode (de radioamateur) pour voir les choses,
ce genre d'installation vite réalisée est réservée aux militaires, aux
organisations humanitaires, aux marins-pêcheurs et aux ... autres non
radioamateurs qui compensent par de la puissance en cassant
éventuellement les pieds aux autres utilisateurs du spectre.

Nous n'avons pas besoin de gâcher de la puissance, surtout lorqu'il
s'agit d'un émetteur QRP!! Prenez donc le problème dans l'autre sens :
essayez près de chez vous plusieurs systèmes pratiques et qui
fonctionnent (qui rayonnent !). Chassez la moindre possibilité de
perte (c'est pour celà que je vous ai conseillé un simple dipôle).
Ensuite, allégez l'installation et ... "hop direction un endroit sympa
en bord de bassin" !

 

>Je tien a preciser que je ne cherche pas a gagner les concours qrp..
>juste trafiquer..

Vous devriez tout faire comme si ... cela fonctionnera beaucoup mieux!

 

>donc j'ai pas forcement besoin d'une antenne avec xxxx gain.

Le gain par rapport à quoi ? Bien sûr que si vous avez besoin de gain,
surtout en QRP, et il vous profitera aussi en réception, ce qu'un
ampli d'1 KW ne sait pas faire.

Ce ...

plus de détails »

 

Publié dans RI665

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article