APRS

Publié le par viossat denis

A.P.R.S. : qui, quoi, où, comment ?

 

 

 

 

 

Par RCT001 Op : Didier

 

 

 

 

 

APRS signifie Automatic Position Reporting System (système de suivi automatique des positions), qui a été introduit, inventé et développé par Bob Bruninga, WB4APR, lors de la TAPR/ARRL Digital Communication Conférence de 1992.

 

 

 

L’APRS est un protocole de communication packet pour diffuser des données en direct vers tous les utilisateurs du réseau, et cela en temps réel !Chaque station prenant part à l’APRS envoie un message avec les données de sa position. Les stations mobiles et portables ont souvent un GPS couplé à leur TNC au moyen duquel il est possible de suivre leur position sur l’écran de l’ordinateur.

 

 

 

En plus de pouvoir trouver la position d’une station, on peut faire d’autre choses avec l’APRS, comme par exemple de recevoir les données météorologiques, des messages et la recherche de balise. Les données sont transmises par packets UNPROTO (sans adresse) à la vitesse de 1200 bauds. Vous pouvez également transmettre et recevoir de courts messages avec l’APRS. lors de la transmission de messages vous faites usages d’un indicatif et vous recevez une confirmation (ACK) du message.

 

 

 

Dépendant de l’esprit créatif de l’usager, vous pouvez rencontrer toute sortes de données sur le réseau APRS.

 

 

 

Étant donné que ce sont des packets qui sont reçus et retransmis par 1 digipeater, il est possible de couvrir de grandes distances. Tous ceux qui disposent d’un appareillage et des programmes adéquats peuvent participer à l’événement APRS. N’oubliez pas que vous êtes visible et que l’on peut vous suivre partout et s’il y a un « internetlink » vous verrez le reste du monde et eux vous verront.

 

 

 

La force de l’APRS réside dans l’utilisation d’une fréquence unique et d’alias identique qui permettent une retransmission de sa position, cela en étant n’importe où dans le monde.

 

 

 

L’APRS est un nouveau mode, mais il n’a pas tardé pour faire ces preuves, même si son utilisation seule ne présente pas beaucoup d’intérêt pour certain oms, c’est un véritable support pour d’autres, notamment lors d’une expédition ou d’une exposition, cela devient un vrai moyen de repérage pour les oms, les activités d’assistances radio trouvent aussi leurs comptes en pouvant localiser leurs véhicules sur le terrain.

 

 

 

L’APRS permet la liaison universelle de toutes les stations, mais évite la complexité, l’encombrement et les limites d’un réseau nécessitant des connections. Il permet à un grand nombre de stations d’échanger des données tels que des personnes le feraient en réunion. Toute station ayant une information à apporter l’envoie simplement, et tous les utilisateurs la recevront.

 

 

 

Il ne faut pas percevoir l’APRS comme un système de suivi ou d’espionnage, c’est un outil complémentaire pour les amateurs de radiocommunication désirant s’informer sur l’état des oms et des activités en temps réel. Imaginez, tiens cet om est sur tel fréquence en phonie, celui-ci fait une assistance radio, celui-la fait une activation DX ou un contest et lui il va au radio club…

 

 

 

L’APRS permet lors d’événement spéciaux ou d’urgences la localisation en temps réel des principaux intervenants. Où est le leader du marathon ? Où sont les véhicules de secours ? Quel temps fait-il en différents lieux de la région ? Où sont tombées les lignes électriques ? Où est la tête du défilé ? ? Où est le véhicule PC radio ? Où est l’hôpital le plus proche ?

 

 

 

Pour répondre à ces questions, l’APRS apporte un suivi automatique et complet des positions et statuts des véhicules. Il peut être utilisé avec n’importe quel système radio bilatéral incluant tous les amateurs de radiocommunication, les bandes marine, et les téléphones portables.

 

 

 

Il y a même un réseau international APRS en direct sur Internet.

 

 

 

 

 

Différence avec le Packet

 

 

 

L’APRS est différent du packet commun sur plusieurs aspects :

 

 

 

Il permet la visualisation de cartes et d’autres données pour la localisation des véhicules et des personnes et les reports météo en temps réel.

 

Il accomplit immédiatement la mise à jour des utilisateurs grâce à une seule trame packet !

 

Il utilise un répéteur générique, avec des indicatifs identiques pour permettre une standardisation au niveau mondial, si bien qu’il n’est pas nécessaire de connaître la classification.

 

Il permet une répétition intelligente avec substitution des indicatifs pour réduire l’encombrement du réseau.

 

En utilisant les trames Unproto AX-25, il supporte les transmissions bilatérales des messages, la distribution des bulletins et des annonces, conduisant à l’acheminement rapide des informations sous forme de texte.

 

Il supporte les communications avec les émetteurs Kenwood TH-D7 et TM-D700, qui ont été conçu avec un TNC et un microprogramme APRS.

 

 

 

Le packet radio conventionnel est seulement utile pour l’envoi de message volumineux d’un point à un autre, et est traditionnellement difficile à appliquer aux événements en temps réel où les informations ont une courte durée de vie. L’APRS transforme le packet radio en un système de visualisation et de communication tactique en temps réel pour les urgences et le service d’intérêt général.

 

 

 

 

 

Qu’avez vous besoin ?

 

 

 

Un set 11 mètres pour la fréquence APRS de 26.605 MHz en FM ou un set 2 mètres pour la fréquence APRS de 144.800 Mhz en FM. Un TNC ou modem Baycom. Diverses stations APRS fonctionnent parfaitement avec une carte SCC. Un ordinateur avec le logiciel nécessaire. Il paraît qu’en ce moment divers systèmes de commande sont employés pour l’APRS, Linux avec Xastir ou UI-view sous Windows.

 

Vu le caractère expérimental de Linux avec ces programmes APRS, je vous conseille de chercher des informations via le réseau packet radio et/ou Internet. Pour le DOS il y a DOSaprs. Celui-ci tourne déjà sur un petit ordinateur. Il y a quelques fabricants de TNC/modem qui fournissent leur propre programme avec leur TNC. Étant donné que je ne travaille pas avec se programme, et qu’il n’y a que quelques utilisateurs, je ne parlerai pas de ce programme DOS. Pour les Apple il y a une variante MACaprs sur WinAPRS. Pour Windows il y a pour le moment plusieurs programmes dont deux sont très populaires. Des mises à jour pour ces programmes paraissent régulièrement sur Internet.

 

 

 

 

 

Les Logiciels

 

 

 

WINAPRS

 

 

 

WinAPRS, écrit par Mark et Keith Sproull, est un merveilleux programme américain avec une très belle présentation des données météorologiques. Les données météorologiques sont présentées en quatre graphiques, à savoir : température, vent, pression de l’air et pluie, sur une période de 24 heures. Lorsque vous avez l’image vous pouvez  « zoomer » à l’aide du bouton droit. Suivre des stations mobiles est très simple. Leur route est représentée d’une manière très claire par une ligne sur la carte. L’échange d’informations se fait par l’écran des messages. Vous pouvez également transmettre un réponse pré rédigée à un message entrant au cas ou vous ne seriez pas au clavier.

 

L’inconvénient est que la version d’essai n’enregistre pas les données et qu’il faut chaque fois réintroduire toutes vos données lors du démarrage de l’ordinateur. L’enregistrement est la seule solution, mais il vous en coûtera 70 US dollars.

 

Les cartes sont d’un format inconnu (pas de BMP, GIF ou autre type existant) et de ce fait ne sont pas faciles à reproduire soi-même.

 

La dernière version de WinAPRS travaille aussi bien avec un TNC qu’avec un modem Baycom (mode KISS et/ou AGWPE). WinAPRS va maintenant transmettre un message avec vos données. Le message peut également être transmis manuellement en appuyant sur F2. WinAPRS va également retransmettre chaque station avec votre call ou RELAY dans le «path unproto ». Les stations de base qui ne peuvent pas atteindre une Wide digi, peuvent, si elle s emploient votre call dans le  «path unproto », venir sur le réseau Wide en passant par vous.

 

Les stations mobiles et portables ont Relay dans leur «path unproto » et atterriront, dès qu’elles sont à portée de votre station, sur le réseau Wide.

 

N’oubliez pas qu’elles sont dépendantes de votre station et ne peuvent participer à l’APRS que si vous êtes QRV. Vous pouvez encore optimaliser votre propre «path unproto » en remplaçant le premier Wide par le call du premier digipeater.

 

 

 

Exemple : RCT09, Wide, Trace5-5 (RCT09 est ici le premier digi Wide) sur 11 mètres. Ou F8KGD, Wide, Trace5-5 (F8KGD est ici le premier digi Wide) sur 2 mètres.

 

 

 

 

 

UI-VIEW

 

 

 

UI-VIEW de Roger Barker G4IDE (auteur de WINpack) est très populaire parmi les amateurs APRS. Ce terminal existe en deux versions :

 

- UI-VIEW 16 bits : Gratuite, c’est la version la plus utilisée en France et en Europe.

 

- UI-VIEW 32 bits : Pour les oms plus exigeants, cette version payante (15.24 €) permet l’utilisation de toute une série de logiciels externes qui viennent compléter les possibilités d’un UI-VIEW de base.

 

 

 

Les possibilités d’UI-VIEW (les 2 versions) :

 

            - Fonctionne avec beaucoup de modem (supporte AGW Packet Engine)

 

            - Gestion de la messagerie

 

            - Option pour station météo

 

            - Option de digi APRS

 

            - Gestion des overlays et objets APRS

 

            - Décodage des trames compressées (TH-D7, TM-D700, Mic-E)

 

            - Compatible avec un GPS mode NMEA

 

 

 

Le programme est d’une manipulation aisée. Il y a beaucoup de cartes pour UI-VIEW (e.a. Mapblast) en format BMP, GIF, etc. Des cartes scannées et calibrées peuvent aussi être employées. La présentation des données météorologiques et le suivi des stations mobiles sont moins beaux comparés à WinAPRS. On ne peut pas rétrécir une carte, mais on peut choisir une carte détaillée, ce qui donne l’effet de zooming.

 

Le trafic d’information se fait via l’écran d’information avec diverses possibilités : échange d’informations, effacement, etc. La réponse automatique aux informations entrantes n’est pas possible. Avec un simple double click de la souris dans la case DIGI vous introduisez le digi-path à suivre pour les informations.

 

Les utilisateurs de UI-VIEW ont en plus des facilités à leur disposition telles que demander des informations supplémentaires sur les stations. Dans la «version de démonstration » vos données sont retenues dans le setup et ne doivent pas être réintroduites à chaque démarrage. L’enregistrement ne coûte que 10 livres.

 

Téléchargez UISFX210.exe (programme) et UIV216.exe (upgrade). Téléchargez également quelques  cartes détaillées de votre région. Lorsque vous avez installé le programme et fait l’upgrade, placez les cartes de votre région dans le directory PAPS d’UI-VIEW.

 

Lancez le programme et allez dans le setup pour y introduire vos données et veillé à ce que le TX que vous utilisez soit sur la fréquence exacte (26.605 ou 144.800) et sur le bon mode (FM).

 

Dans le COMMs setup d’UI-VIEW vous pouvez dans le mode Host changer les réglages de AGWPE. Les autres réglages sont les mêmes que pour le mode KISS.

 

 

 

Pour des informations sur le mode AGX Packet Engine vous devrez consulter le fichier Help de ce programme.

 

 

 

 

 

AUTRES LOGICIEL D’APRS

 

 

 

APRS+ dans Street Atlas (Atlas des rues) est également un programme Windows qui peut fonctionner avec des cartes ordinaires gif, bmp, etc. Je n’ai encore aucune expérience de ce programme mais j’espère bien y arriver à l’avenir.

 

Stealt Digi est un programme DOS employé avec bonheur par un ami radioamateur hollandais comme digipeater. Si vous cherchez sur Internet, vous trouverez certainement d’autres programmes APRS.

 

 

 

 

 

Fréquences APRS

 

 

 

Bandes CB HF et UHF

 

 

 

Sur 11 Mètres : 26.605 MHz en FM à 1200 bauds pour toutes les régions du monde.

 

 

 

Sur  UHF (LPD/PMR) : en cour de test mais certainement réservé pour les mobiles lors de leurs déplacements.

 

 

 

Bandes Radioamateurs VHF, UHF et HF

 

 

 

Sur 2 Mètres : 144.800 MHz en FM à 1200 bauds pour l’Europe

 

 

 

Sur 70 Cm : 430.825 MHz en FM à 9600 bauds pour l’Europe

 

 

 

Sur les bandes HF :          7.035 MHz en LSB à 300 bauds

 

                                               10.150 MHz en LSB à 300 bauds

 

                                               14.105 MHz en LSB à 300 bauds

 

                                               29.250 MHz en FM à 1200 bauds 

 

 

 

En bref

 

 

 

En ce moment il y a plusieurs digipeaters actifs. La plupart des digi’s sont intelligents mais étant donné que le réseau APRS est en construction vous trouverez encore des digi’s stupides.

 

Le but est de faire disparaître ces derniers le plus rapidement possible, ou de les remplacer par des intelligents.

 

Un digi « stupide » retransmet tout, même les packets envoyés par lui-même et ceux retransmis par les autres digipeaters. Cela fait donc beaucoup de trafic et lorsque le digipeater retransmet, le digipeater n’entend dons rien à retransmettre. Bref, c’est le bordel ! Veillez à faire les réglages convenablement et transformer le plus vite possible les digipeaters en digi’s intelligents, parce que ceux-là pratiquent la call substitution (remplacement de call) c’est-à-dire qu’ils indiquent leur call, avec le résultat qu’ils ne retransmettent plus leur propres packets transmis.

 

Quelques TNC avec la dernière version des firmes peuvent retransmettre d’une façon intelligente en stand alone et sont donc très bien comme digi intelligents. Les TNC de la firme Kantronics peuvent le faire à partir de la version 8.2.

 

 

 

 

 

En conclusion

 

 

 

J’espère avoir facilité l’accès à l’APRS avec ce bulletin et que plus de stations y participeront. J’espère aussi que plus de stations APRS s’installeront dans notre pays, car l’écran est encore assez vide.

 

Pour toutes les questions et réponses sur l’APRS et son développement sur le 11 Mètres 14RCT009@f8kgd.org

 

 

 

Pour nous contacté en phonie sur 27.605MHz en USB tous les vendredis soir à partir de 21h00 ! Ou par Fax au 01.64.07.67.20. Possibilité de contact en APRS avec les membres du R.C.T. le soir à partir de 18h30 sur 26.605MHz en FM

 

 

 

Le digi du RADIO CLUB TRESIFONTAIN : celui-ci est en fonction 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 

 

 

Indicatif de la station : 14 RCT 009                  Indicatif du digi : RCT009-13

 

 

 

QRG : 26.605MHz en FM à 1200 bauds

 

 

 

Ordinateur : Pentium Compact, 32 Mo et équipé d’un onduleur en cas de coupure d’une durée de 30mns

 

 

 

Logiciel : AGWPE Version 2001.18 et UI-VIEW 32 bits

 

 

 

TRX : Président GRANT plus Baycom fabrication OM

 

Publié dans RI665

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article